// archives

Archive pour septembre, 2008

O.D.M lance la Filmatic II

o.d.m continue d’intégrer la technologie avec une grande créativité, de l’innovation et toute sa passion.
Nous sommes fiers de vous présenter la seconde génération de notre montre E-paper.
La Filmatic II est une splendide « Bangle » d’une épaisseur de moins de 6,5 mm.

Fonctions heure, date, mouvement o.d.m et E-paper Microcup.
Prix de vente: 229 euros

Jaeger-Lecoultre : quatre montres exceptionnelles pour célébrer ses 175 ans

Acteur majeur de l’histoire de l’horlogerie, Jaeger-LeCoultre célèbre cette année ses 175 ans. La Grande Maison de la Vallée de Joux saisit cette opportunité pour relire quelques-unes des plus belles pages de son épopée et pour en rédiger de plus belles encore. La Manufacture compte à son actif des premières mondiales, des superlatifs et des montres de légendes : la Reverso, la Duoplan, la Master Control, la Memovox Polaris, la Gyrotourbillon 1 ou encore l’Atmos. En 2008, quelque 1000 personnes maîtrisant plus de 40 métiers horlogers et plus de 20 technologies de pointe, continueront de rendre hommage à l’esprit pionnier des fondateurs de la maison en créant de nouveaux chefs-d’oeuvre dans la grande tradition horlogère. En 2010, dans le prolongement de l’atelier originel d’Antoine LeCoultre, Jaeger-LeCoultre verra ses murs grandir encore avec l’avènement d’un nouveau bâtiment qui offrira 9000 m2 d’ateliers supplémentaires.

Master Control – Collection 1833

Quatre séries limitées racontent à leur manière quatre temps forts choisis dans l’histoire d’un patrimoine riche d’un savoir-faire horloger de 175 ans : Master Ultra Thin, Master Grand Tourbillon, Master Eight Days Perpetual SQ et Master Minute Repeater. De la philosophie de l’essentiel au calendrier perpétuel squelette, de la précision d’un tourbillon high-tech à la performance acoustique des timbres cristal, ces quatre réalisations d’exception illustrent chacune un temps fort dans l’histoire de l’horlogerie et figurent d’ores et déjà dans le patrimoine d’une marque qui a contribué de manière prépondérante à l’évolution de la mesure du temps. Ces séries spéciales éditées à l’occasion du 175e anniversaire de Jaeger- LeCoultre rendent également hommage à l’esprit d’avant-garde du fondateur de la Manufacture dont la quête de la perfection continue d’inspirer ces hommes et ces femmes qui ne cessent de développer et d’enrichir à travers les générations un savoir-faire entièrement consacré à la précision, à l’élégance et à la performance.

Dans un monde où les bouleversements ont été légion depuis 175 ans, seule la fidélité à des principes intangibles qui allient le respect d’un savoir-faire séculaire et une indomptable force d’innovation a permis à la Manufacture Jaeger-LeCoultre de marquer d’une empreinte indélébile l’histoire du temps et de s’imposer contre vents et marées. En 1833, Antoine LeCoultre jette les bases d’une aventure dont l’élan demeure plus fort que jamais au XXIe siècle. L’heure était donc venue de rendre hommage à un patrimoine unique et la Grande Maison a choisi de le faire en présentant un éventail d’éditions spéciales de pièces exceptionnelles, dotées de mouvements de pointe dont chacun illustre une avancée récente de l’horlogerie.

Ronde, parfaite, la ligne Master se prêtait parfaitement à accueillir ces pièces à la technique et à l’ornementation emblématiques. Editées en séries limitées, elles se présentent en or rose 18 carats et arborent fièrement le millésime fondateur de la marque – 1833 – porté sur le cadran ou apposé sur le verre saphir. Cette date possède aussi une valeur de garantie car elle rappelle que depuis le premier jour d’existence de la Manufacture, toutes les créations horlogères qui portent le nom d’Antoine LeCoultre sont entièrement conçues, dessinées et fabriquées dans les ateliers de la Vallée de Joux.

Master Minute Repeater

La sonorité intense de la Master Minute Repeater a stupéfié musiciens et amateurs d’horlogerie. Dans son édition anniversaire, cette montre qui est déjà entrée dans la légende des répétitions minutes se présente dans un boîtier en or rose d’un diamètre de 44 millimètres. Son cadran s’ouvre sur le mouvement qui s’impose d’emblée comme le protagoniste principal d’un spectacle autant visuel qu’acoustique. Fruit de longues recherches, son timbre cristal incarne une innovation majeure dans le domaine du son: confectionné dans une matière qui reste un secret de fabrication. En effet, ce matériau possède une remarquable vitesse de propagation du son qui assure la conservation des vibrations émises et leur permet de déployer toute leur intensité mélodieuse. D’autres caractéristiques spécifiques distinguent le timbre de la Master Minute Repeater: il est doté d’une section carrée qui s’amenuise au fur et à mesure qu’elle se rapproche du talon afin d’optimiser encore la résonance. Pour la même raison, le timbre et son support sont construits d’un seul bloc.

De surcroît, le Calibre Jaeger-LeCoultre 947 est le seul mouvement à remontage manuel doté de 15 jours de réserve de marche, obtenus par la présence de deux barillets montés en série.

L’affichage du couple sur un indicateur spécifique permet de s’assurer qu’une précision optimale est garantie tant que l’aiguille reste dans la zone de sécurité de l’indicateur. Sur ce mouvement exceptionnel de 413 pièces dont les ponts et la platine en maillechort sont traités ruthénium, la liste des finitions s’apparente à un florilège des traditions ornementales de la haute horlogerie: adouci rectiligne et circulaire, étirage, soleillage, colimaçonnage, anglage, perlage, polissage et gravure. La platine est décorée en côtes soleillées alors que les chatons sont vissés.

Le fond en verre saphir antireflet garantit à l’observateur de disposer de toutes les conditions requises pour tenter de percer les secrets de ce calibre d’exception alors que l’oeil est immédiatement attiré, côté cadran, par la date emblématique portée sur le talon doré du timbre soudé à la glace saphir: 1833. Ce chef-d’oeuvre absolu qui étend les limites de l’horlogerie à la musique et aux beaux-arts sera minutieusement et patiemment confectionné dans les ateliers de la Manufacture à 175 exemplaires.

Master Eight Days Perpetual SQ

D’un diamètre de 41,5 mm, le boîtier en or rose de la Master Eight Days Perpetual SQ abrite un mouvement dont la décoration exceptionnelle suit un fil rouge destiné à évoquer l’universalité de ce modèle. Conçue sur le principe du planisphère, la composition du mouvement prend le balancier comme point de référence pour dessiner une carte géographique parcourue de latitudes et de longitudes imaginaires. Le méticuleux travail de squelettage du mouvement offre ainsi un merveilleux effet de transparence. La platine, la platine 3/4, le pont de quantième, le coq et le pont de réserve de marche deviennent ainsi autant de continents d’un monde qui recèle l’essence même du patrimoine de Jaeger-LeCoultre. Chaque pièce est finie dans les moindre détails: les flancs sont étirés, les moulures polies et anglées à la main. Les rouages sont nickelés, dorés ou rhodiés, polis à la main. Les couvercles des deux barillets qui assurent la réserve de marche de huit jours sont ajourés en forme d’étoile rhodiée à douze bras. Enfin, les renvois d’armage et de désarmage, la roue des heures et le rochet arborent également un somptueux motif soleillé, entièrement réalisé à la main. Composé de 260 pièces, le Calibre Jaeger-LeCoultre 876SQ illustre pleinement le savoir-faire horloger et les métiers d’art réunis au sein de la Manufacture: d’un atelier à un autre, la réalisation de chaque mouvement requiert plus de deux mois d’un précis et minutieux travail.

La Master Eight Days Perpetual SQ parvient à afficher simultanément une double prouesse à son palmarès: l’affichage lisible d’un très grand nombre d’indications et le squelettage qui apparente cette mission à une gageure. Mais les techniciens et designers de Jaeger-LeCoultre ont brillamment relevé ce défi en portant sur des disques transparents sous forme de chiffres, de lettres ou de symboles les informations relatives au quantième perpétuel, aux phases de lune, à la fonction jour/nuit et à la réserve de marche. L’indication pertinente se lit lors du passage du disque sur un secteur de couleur claire. Afin qu’aucun effet de lumière ne vienne perpétuer la contemplation de ce microcosme horloger au fonctionnement harmonieux, les verres saphir sont traités antireflet. Edité dans une série de 175 pièces, chaque exemplaire porte le chiffre 1833 gravé sur la glace qui protège le cadran.

Master Grand Tourbillon

Dans sa boîte en or rose au diamètre de 43 mm, la Master Grand Tourbillon arbore un cadran couleur chocolat et un guilloché radial distinctif, ainsi qu’une décoration de prestige. La masse du rotor qui délivre au mouvement automatique l’énergie requise pour assurer la précise rotation de la cage de tourbillon ainsi que son support sont confectionnés en un seul bloc d’or rose 22 carats. L’ultra légère cage de tourbillon en titane de grade 5, dont le poids atteint à peine 0,28 gramme, est minutieusement anglée et sablée. Le pont supérieur d’échappement est rhodié alors que tous les ponts du rouage sont anglés à la main. Sous cette somptueuse apparence se cache un mouvement automatique de dernière génération qui présente également un vaste éventail d’innovations techniques. Outre les heures, les minutes et les secondes, il affiche un second fuseau horaire sur 24 heures alors que l’indication de la date réglable dans les deux sens se singularise par un raffinement typiquement Jaeger-LeCoultre: elle effectue un saut d’une trentaine de degrés entre le 15 et le 16 de chaque mois pour que l’aiguille de la date ne dissimule jamais au regard les rotations du tourbillon. Les secondes se lisent sur l’ouverture consacrée à la plus visuelle des complications au fur et à mesure que la cage décrit sa rotation.

Un grand balancier, dont l’inertie atteint 11,5 mg x cm2, assure la précise rotation de la cage de tourbillon et décrit 28 800 alternances à l’heure.

La date emblématique de la série spéciale en or rose – 1833 – est gravée sur le cadran. Ce prestigieux modèle qui incarne la synthèse entre l’innovation technique et la recherche esthétique de la Manufacture sera édité à 575 exemplaires.

Master Ultra Thin

Ultime trésor de la collection du 175e anniversaire, la Master Ultra Thin se présente dans une nouvelle boîte aux lignes encore plus fluides, d’un diamètre de 38 mm. Les cornes et la lunette, d’une splendide finesse, mettent pleinement en valeur le cadran soleillé à la teinte chocolat. Sur ce modèle, le triomphe absolu de la minceur se lit aussi au raffinement des couleurs.

L’expression la plus achevée d’une philosophie minimaliste intemporelle est dotée d’un célèbre mouvement mécanique à remontage manuel, le Calibre Jaeger-LeCoultre 849 composé de 123 pièces et dont la hauteur affiche la valeur record de 1,85 mm. Ce prodige de minceur bat au rythme de 21 600 alternances à l’heure. C’est un des mouvements les plus plats existant de nos jours. Véritable prouesse horlogère, sa fine architecture exige une précision d’usinage exceptionnelle. Afin de limiter son épaisseur, il est équipé d’un barillet sans pont et d’un échappement très réduit. Son réglage fin, son ajustement, son montage sont donc particulièrement délicats et sont confiés à l’Atelier des Spécialités Horlogères de la Manufacture.

Des aiguilles dauphine affichent les heures et les minutes avec une discrète sobriété alors que le fond en verre saphir permet d’admirer le mécanisme. Sous le logo Jaeger-LeCoultre, le cadran s’orne du millésime 1833. Cette création de haute horlogerie sera éditée dans une série de 575 pièces en or rose 18 carats.

Vente privée de montres André Belfort

montres andre belfortBrandalley organise une vente privée de montres André Belfort du 28 sept. au 1er oct.

 

 

Vente privée de montres Just Cavalli

Brandalley.fr organise une vente privée de bijoux et montres Miss Sixty et Just Cavalli – du 29 sept. au 2 oct.

vente privee montres

Givenchy : première collection de montres créée par Riccardo Tisci

Givenchy lance sa première collection de montres créée par Riccardo Tisci, le nouveau DA de la maison.

Composée de 4 modèles : un chronographe, une montre « vintage », un bracelet à sept tours et un bracelet manchette (notre photos).

Le noir y est décliné dans toutes ses nuances de teintes et de matières pour caractériser une allure graphique, simple et élégante.

Prix compris entre 390€ et 1390€.

www.givenchy.fr

L’horloger Jean-Pierre Jaquet risque entre cinq et sept ans de prison ferme.

Douze ans de prison ferme pour l’Italien qui a organisé les brigandages et le recel d’or et de montres de luxe, cinq à sept ans de prison ferme pour l’horloger Jean-Pierre Jaquet, complice de ces méfaits: ce sont parmi les peines les plus lourdes requises vendredi par le Ministère public neuchâtelois devant le Tribunal pénal économique du canton de Neuchâtel.

Contre les 13 autres accusés de l’ »affaire Jaquet », le procureur général Pierre Cornu a réclamé des peines allant de 10 jours amende avec sursis à huit ans de prison ferme. Le patron de l’entreprise de polissage Miranda risque ainsi quatre ans et demi de prison pour le recel de l’or volé en janvier 2002 à l’occasion du brigandage d’un fourgon devant sa propre fabrique.

Un autre protagoniste de ce braquage, au cours duquel le chauffeur de la camionnette avait été séquestré, encourt six ans de prison. Un cinquième accusé, impliqué pour sa part dans le brigandage de l’usine RSM du Locle pourrait passer six ans et demi derrière les barreaux. Enfin le procureur s’est encore montré sévère envers un sixième prévenu qui a participé aux deux brigandages et tiré des coups de feu contre l’usine Jaquet: il a requis huit ans de prison.

Les prévenus sont accusés, à divers degrés, de faux dans les titres, vol, recel, contrefaçon de montres, trafic de montres volées et, pour certains, de brigandage et de séquestration.

Ils veulent tous… des montres de héros!

Les montres-bracelets anciennes font toujours plus d’émules. Et les modèles d’époque popularisés par des personnalités mythiques, de Lawrence d’Arabie au commandant Cousteau, de Neil Armstrong à James Bond, s’arrachent.

Blancpain Fifty FathomsImpossible de ne pas ressentir un frisson lorsque l’on passe au poignet une Omega Speedmaster contemporaine de celle que Neil Armstrong porta sur la Lune en 1969, une Blancpain Fifty Fathoms similaire à celle du commandant Cousteau et son équipe dans Le Monde du silence, ou une Rolex Submariner identique à celle de Sean Connery dans James Bond contre Dr No, marquée par la fameuse scène torride sur une plage avec Ursula Andress en bikini rikiki. Jamais les montres-bracelets de collection ne se sont aussi bien portées, dans tous les sens du terme ! Et ce sont les modèles arborés à l’époque par des héros aventuriers, explorateurs, pilotes d’engins en tous genres, plongeurs des grands fonds, acteurs mythiques, commandos et militaires d’élite qui bénéficient du plus grand engouement. « Ne serait-ce que parce que ces garde-temps, capables de résister à toutes sortes d’intempéries et de conditions extrêmes, d’une exactitude remarquable, intégraient le summum de la technicité du moment », rappelle Olivier Fort, qui organise avec Lionel Deschamps le Salon Men’s World (montres, stylos, couteaux et briquets de collection) au palais Brongniart, le 23 novembre prochain.

Il est vrai que les conditions extrêmes sont au ceur même de la popularisation de la montre-bracelet. Les soldats des tranchées de 14-18 avaient en effet remarqué que ceux qui prenaient le temps d’ouvrir leur manteau pour chercher leur oignon avaient une fâcheuse tendance à se faire canarder par l’ennemi. Exit donc les goussets, voici les montres-bracelets, bientôt irremplaçables dans un monde moderne caractérisé par le culte de la rapidité.

Mais les fabricants n’avaient pas attendu les affres de la Grande Guerre pour promouvoir leur marque lors d’événements exceptionnels. Vacheron &Constantin a ainsi conçu une montre-bracelet pour les frères Wright à l’occasion du premier vol de l’aviation (59 secondes) de l’histoire, le 17 décembre 1903. Deux ans plus tard, Cartier crée une montre-bracelet pour un autre illuminé des airs, un certain Alberto Santos-Dumont, qui effectue son premier vol public près de Paris en 1906 durant 21 secondes héroïques. Depuis, la fameuse Santos est restée un des modèles mythiques de Cartier, qui la commercialise toujours aujourd’hui.

Aucune marque, pourtant, n’évoque mieux le monde aéronautique que Breitling avec son chronographe Chronomat en 1941, puis sa Navitimer en 1952, qui intègrent une règle à calcul permettant au pilote de calculer sa vitesse moyenne ou ses taux de montée et de descente. La Old Navitimer (référence 806) se trouve encore à des prix raisonnables, de l’ordre de 2 000 à 3 000 euro pour les versions des années 50 et 60, tandis que d’innombrables rééditions jalonnent l’histoire de la firme jusqu’à nos jours.

Bien sûr, les militaires ont profité de ces avancées spectaculaires quand ils n’étaient pas les initiateurs des progrès. Du coup, les chronographes de pilotes militaires « Retour en vol » (le système de retour rapide du chrono évite une manipulation et permet à une patrouille une parfaite concordance d’évolutions dans les airs) figurent parmi les montres les plus prisées par les collectionneurs. Le chronographe type 20 (du nom du cahier des charges de la commande militaire faite dans les années 50) est ainsi le fleuron d’une collection qui intègre quelques marques ayant euvré pour l’armée de l’air française : Dodane, Airain, Vixa, Auricoste, ainsi que… Breguet.

>> Par Marc Durin-Valois
26/09/2008
Lire la suite et l’intégralité : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/

Zoe Saldana égérie de PIAGET

montre PIAGETPour Zoe Saldana, le choix était évident — Piaget.  Elle est apparue à la fois élégante et sophistiquée chez Marchesa, en portant simplement une montre Piaget de forme tonneau en or blanc et diamants. Lors de la réception donnée à l’occasion du 40e anniversaire de Calvin Klein, (photo ci-dessus) elle a opté pour un extrême raffinement en arborant une bague de cocktail en or jaune et citrine de 16 carats aux tonalités de miel et des boucles d’oreilles creoles scintillantes en or jaune et diamants. Au premier rang chez Rosa Cha, Zoe a célébré les accents d’un mélange partait, en associant une bague Piaget à couper le souffle, formée d’une améthyste pourpre de 27 carats entourée de 273 diamants de taille brillant avec une paire de créoles  Possession en or blanc et diamants . Lors du dîner DVF, elle a fait tourner les têtes avec un pendentif Piaget en or blanc et diamants en forme de rose, accompagné d’une bague assortie qui a fait paraître plus éclatante encore sa robe fourreau colorée.

Harry Winston lance l’Avenue Squared Men

winston

Dans la foulée du succès de l’Avenue Squared Lady, cette montre innovante est dotée d’un double fuseau horaire, avec deux cadrans heures et minutes excentrés. Un boîtier carré audacieux vient renforcer l’allure nettement masculine et le design marquant de cette création. La lunette, sertie de 60 diamants taille baguette, soit 9,87 carats, est la quintessence du luxe.

La grande date, facile à lire par son indication verticale, est intégrée harmonieusement dans la superposition de clichés des deux cadrans affichant les heures et les minutes.

Novateur et sophistiqué, le module de l’Avenue Squared pour hommes a été développé par Harry Winston sur un calibre à remontage automatique puis entièrement assemblé à Plan-les Ouates (Genève), dans la nouvelle manufacture Harry Winston.

la gamme Tissot Quadrato s’enrichit de deux montres automatiques

montre tissot

Tradition et innovation

Les montres-bracelets de forme carrée ne sont pas une nouveauté: Tissot a lancé le premier et mythique modèle Tissot Automatic au début des années 1940. L’horloger suisse s’était illustré précédemment avec les fameuses Tissot Hermetic, des montres de voyage aux lignes carrées qui reflétaient toute la passion rugissante des folles années 1920. Dignes héritières de cette tradition Tissot, les séries Quadrato incarnent le respect des sensibilités pour la conception et le savoir-faire du passé allié à la maîtrise parfaite de la technique d’avant-garde et de l’esthétique contemporaine.

Un design dynamique

Acérées, sportives et robustes, les montres Tissot Quadrato Automatic présentent des lignes affirmées, des dimensions puissantes et des couleurs clairement contrastées. Disponibles en version Chronograph Automatic Valjoux avec un élégant bracelet en cuir noir ou en acier, un cadran argent et noir résolument avant-gardiste avec le “T” de Tissot apparaissant sur la date et le “+” sur les compteurs. La version Automatic à trois aiguilles s’offre avec un bracelet en acier et un cadran noir ou argent. Les éléments du chronographe—poussoirs et compteurs carrés—soulignent de manière énergique la pureté fascinante du design géométrique. Une tonicité que viennent adoucir les éléments et les volumes arrondis—les barrettes, les chiffres arabes colorés et un verre saphir classique bombé. Les aiguilles en argent élégamment facettées rehaussent encore la sophistication dynamique de l’ensemble.

Etanche à 100 mètres, abritant les composants de haute qualité et le savoir-faire sur lesquels Tissot a bâti sa réputation depuis 1853, la collection Tissot Quadrato s’est agrandie de deux versions Automatic. Audacieuse et avant-gardiste, elle est l’expression intemporelle de l’élégance masculine qui ne manquera pas de séduire également les femmes qui recherchent une claire affirmation de leur style.

montre tissot

Caractéristiques


- Etanche à 100m/330 ft/10ATM
- Mouvement quartz de fabrication suisse
- Verre saphir bombé résistant aux rayures
- Boîtier en acier inoxydable 316L
- Fond de boîtier transparent
- Robuste bracelet en acier inoxydable 16L à fermoir papillon et poussoirs.
- Bracelet en cuir noir avec boucle déployante

Prix : 1125€

Suivre WatchTribe